cmbanqg1Dog Eat Dog

Audience: 4 78o ooo.

dnesblog2starslc1B


vlcsnap_189096

Pour m'éviter trop de peine, je vais essayer de rester sur une mauvaise image de la série. Les deux derniers épisodes étaient moins bons que les précédents, malgré un potentiel certain, il aurait fallu plus de 7 épisodes à la série pour se trouver. Elle n'aura probablement pas cette chance. Regardez l'audience minable qu'elle a réalisé ... La faute à la grève, la faute à ABC qui l'a diffusée dans une case sans lead-in et la faute à l'équipe de la série qui n'a pas su transformer l'essai au delà du pilot. Même si j'ai envie de rester sur un avis négatif pour éviter de la regretter, au fond, ben je l'ai trouvé vraiment sympatoche cette série et j'en garderais un bon souvenir !

On peut remercier Lucy Liu qui irradie chacun des épisodes par sa beauté, sa fraîcheur et l'humour de son personnage. Mia m'a beaucoup fait rire dans cet épisode, plus que jamais ! Si l'histoire du chien m'a paru bidon au début, j'ai vite été conquis ! Le parallèle n'était pas idiot et c'était vraiment très drôle. Notamment cette scène face au mec de la SPA. On aurait dit du Susan (de DH, mais du bon Susan hein !). Après avoir fait l'impasse sur son chirurgien parfait la semaine dernière, le revoilà. Le problème c'est qu'il travaille trop le bougre. Du coup, il s'endort à l'ouvrage (comprendre: il s'endort pendant qu'il commence à honorer Mia). Et là, la pauvresse se rend compte qu'il ne s'implique pas beaucoup dans leur relation, contrairement à elle. Il ne pense qu'à travailler quand elle ne pense qu'à lui. Un décalage insupportable qui va les mener tout droit vers la rupture. C'était effectivement la plus sage décision. Puis il était pas drôle, trop mister perfect.

On ne peut pas dire que la storyline de Juliet était follemment passionnante. Un love triangle est en train de se créer. Deux hommes l'attire: un vieux milliardaire bavard et charmeur et un jeune premier français (l'acteur qui joue le frenchie dans toutes les séries !!!) qui possède un hotel, en plus d'une haute-opinion de lui-même. Les interactions entre Juliet et ces deux hommes sont tantôt rigolotes, tantôt ennuyeuses. A vrai dire, aucun des deux n'est fait pour elle et ça se sent très rapidement. Difficile donc d'accrocher plus que ça.

Zoé est maintenant au chômage puisqu'elle a quitté son job et elle ne sait pas quoi faire de ses journées ! Du coup, elle fait tout ! Le projet scolaire de sa fille, le pitch d'Eric, la cuisine (incroyable!) et elle épuise tout le monde au final ! C'était pas mal mais ça manquait d'un peu de folie. Rien d'autres à dire ...

Caitlin s'est faite très discréte et compte-tenu des événements du précédent épisode, j'aurais aimé non seulement la voir plus mais aussi l'entendre évoquer Alicia, ou carrément la voir ! Elle l'a laissé en plan et on passe à autre chose ? Trop facile et pas crédible pour un sou. On serait sûrement revenu dessus s'il y avait eu un 8ème épisode mais c'est fichu. Donc Cailtin organise un défilé et fait confiance à un débutant. Grosse erreur. Elle réussit pourtant à se démerder et à la fin, tout le monde est content. Sans grand intérêt en somme.

vlcsnap_206319


// Bilan // Un épisode passe-partout, qui effleure seulement les storylines de chacun. Il n'y a que Mia qui s'en tire avec les honneurs. C'est donc là-dessus que la série devrait s'arrêter ... C'est triste. Elle méritait bien que ça. Elle méritait plus de télespectateurs aussi. Un coup pour rien.