03 février 2008

Critiks Récap' [Du 29 Janvier au o4 Février 2oo8]

critiksbanvl2

(Cliquez sur les étoiles pour les critiques complêtes)

LOST [4x o1] The Beginning of the end dnesblog4starsjj0B

Nip/Tuck [5x 11] Kyle Ainge dnesblog4starsjj0B

Cashmere Mafia [1x o4] The Deciders dnesblog3starsmq2B

Big Shots [1x 11] Who’s the boss ? dnesblog3starsmq2B

Eh bien voilà, tous les épisodes de la série ont été diffusés. Vu son flop, on se doute qu’ABC ne commandera pas de nouveaux épisodes et à cause de la grève, la série n’aura jamais de véritable fin. Malgré tout, certaines storylines se referment: James et Katie ont enfin pris la bonne décision et se sont mis ensemble en avertissant tous leurs collègues, de façon à ce qu’il n’y ait pas de soucis si quelqu'un venait à le découvrir; quand à Wendy, elle apprend enfin la vérité sur l’adultère avec Marla. Mais tout est bien qui finit bien ! Elle est enceinte, Marla aussi, Karl a deux enfants pour le prix d’un ! Cette storyline aura été vraiment sympathique de bout en bout. Je ne m’attendais pas à ce que Terrence meurt. C’est traité un peu par-dessus la jambe puisque l’on passe très vite à autre chose, à savoir Lisbeth qui prend les reines du magazine. C’était moyen moyen. Ca se termine par un cliff’ puisque Zach envoit un message à son père « Est-ce que tu es content de moi papa ? » Oui bon, c’est pas non plus un grand suspense. On s’en remettra. Arrivée de Charisma Carpenter, qui joue décidemment toujours aussi mal, dans le rôle de la femme de Brody. Depuis le temps qu’on entendait parler d’elle mais qu’on ne la voyait pas ! Eh bien c’était la dernière chance de Brody d’avoir une bonne storyline. Il l’a attrapée, miracle !! Pour faire un rapide bilan de la série, je dirais que c’était bien moins mauvais que ce que l’on a pu dire, la faute à un pilote franchement raté. Il y a eu une baisse de régime dans les derniers épisodes mais globalement c’était sympathique. Et puis Dylan Mc Dermott et Michael Vartan sont de bons acteurs que j’espère retrouver ailleurs prochainement. TF1 l’a acheté, à mon avis on ne la verra jamais sur la chaîne !

Carpoolers [1x o8] First Sight dnesblog3starsmq2B

A nouveau, c’est le couple Dougie/Cindy qui fait des merveilles ! Toute la fin avec le coup du bébé « kidnappé » par ses propres parents était très drôle, ainsi que le visionnage de la vidéo de l’accouchement. Des fois, je me demande où les scénaristes vont chercher tout ça. C’est quand même bien barré. La partie sur Marmaduke n’était pas très drôle. Disons que si ‘l’acteur n’avait pas cette apparence si improbable, ça ne ferait probablement pas rire.

Breaking Bad [1x o2] The Cat’s in the bag dnesblog3starsmq2B

Un épisode passablement ennuyeux qui relève le niveau dans les 15 dernières minutes. Que ce soit la femme de Walter qui vient rendre une visite à Jesse, la baignoire qui fond et les tripes qui dégoulinent dans le couloir et la petite fille qui s’empare du masque à gaz, on se dit qu’on a affaire à une série assez spéciale. Mais 47 minutes c’est trop long. C’est le format du câble qui veut ça alors il faut faire avec mais il y a un vrai manque de rythme à corriger pour les futurs épisodes.

Chuck [1x 11] Chuck Vs The Crown Vic dnesblog2starslc1B

Un épisode très axé sur la romance perdue de Chuck et Sarah. C’était pas très original et à la limite de l’ennuyeux par moment. L’enquête, elle, était plutôt pas mal. La scène sur le yacht avec cette sorte de bombe-fusée m’a bien plu. C’était marrant du coté de Ana et Morgan mais à nouveau un peu trop convenu, sans surprise. Même si j’aime bien la série, je ne suis jamais pressé de découvrir un nouvel épisode. Il n’y a rien d’addictif, pas même les petits cliff’ finaux de temps en temps.

Posté par LullabyBoy à 23:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Ciné Mix [Janvier 2oo8]

cinebankd6

Coup de Coeur


INTO THE WILD dnesblog5starsqq3B

into_the_wild_movie_posterA la question "Quel est ton film préfèré ?", je ne trouve jamais de réponse. Il y a des tas de films que j'aime beaucoup, qui m'ont marqués, mais de là à en considérer un comme mon favori, non. Eh bien je crois que maintenant je saurais quoi répondre. Into The Wild. En voyant la bande-annonce, j'ai tout de suite compris que c'était un grand film et qu'il avait toutes les chances de me bouleverser. Puis j'ai lu quelques critiques de journalistes, la plupart étaient bonnes mais le film ne faisait pas l'unanimité. Et après l'avoir vu, je ne comprends même pas comment le film n'a pas pu être nominé dans la catégorie du meilleur film aux Oscar pas exemple. Je lui trouve beaucoup de similitudes avec Le secret de Brokeback Mountain. L'ambiance peut-être. Autre film qui m'a marqué.

Christopher McCandless est fraîchement diplômé, il est promis à un bel avenir du haut de ses 22 ans et pourtant il va décidé de tout quitter, partir sans laisser d'adresse et réaliser son rêve: parcourir les étendues sauvages de l'Alaska, juste lui et la nature. Avant d'atteindre son but ultime, il croisera sur son chemin des êtres bouleversants, qui lui apporteront tous un peu plus de sagesse et qui marqueront sa vie. Il y a d'abord ce couple de hippies qui voit en lui le fils qu'ils ont perdu, lui aussi disparu sans laisser de traces. Beaucoup d'autres suivront mais l'on retiendra surtout le vieil homme solitaire qui voit en lui le fils qu'il n'a jamais eû mais qui a toujours manquer à sa vie. Je vois encore son visage abîmé par le temps et ses yeux remplis de larmes, c'était, je crois, le moment le plus fort du film. On se bat en même temps que lui pour retenir nos larmes mais à quoi bon ... La voix-off de la soeur de Christopher est également un élément porteur d'émotion, on la sent d'abord heureuse pour son frère, puis peu à peu inquiéte, jusqu'à ce qu'elle desespère de le revoir un jour. Les parents de Christopher se battent aussi et veulent croire à son retour mais arrive un moment où la force les quittent. Nous suivons donc en parallèle le périple du héros en Alaska, son périple à travers les Etats-Unis pour l'atteindre, la vie de sa famille depuis qu'il est parti et sa vie d'avant aussi. Sean Penn, le réalisateur, manie remarquablement ces fragmentations du temps et on ne se sent jamais perdu. C'était un pari risqué qu'il a réussi haut-la-main.

Comment ne pas parler de Emile Hirsch, qui interpréte le héros du film ? Il est éblouissant, tout simplement. Au-delà de son charme, il dégage quelque chose de très puissant. On devine Sean Penn à travers lui. William Hurt et Marcia Gay Harden, qui interprétent ses parents, sont bouleversants. Je ne dirais rien de Vince Vaughn. Je trouve son personnage dispensable au film et je n'aime pas tellement l'acteur. Le reste du casting ne comprend pas de têtes tellement connues mais peu importe, ils sont globalement vraiment très bons. La réalisation est à la hauteur des paysages: grandiose. Rarement la nature n'a été aussi belle au cinéma, dans un film qui n'est pas un documentaire en tous cas. Je me souviens surtout d'une scène avec des chevaux au coucher du soleil. Un ravissement. Je pense aussi à ces torrents d'eau gelée, à ces étendues de neige, à ce ciel parfait, à ces pics au loin ... Bref, c'est impressionnant et je crois que c'est cette beauté là qui m'a ému le plus dans le film, au-delà même des mots, des sentiments et des idéaux. La bande-originale complête parfaitement l'ambiance du film, de la bonne pop folk. Je ne révélerais rien de la fin pour ceux qui ne l'ont pas encore vu, je dirais juste qu'après ça, on a beaucoup beaucoup de mal à retrouver la réalité, engourdis par le froid et les yeux embués. J'ai trouvé mon film préfèré. "I Now Walk Into the Wild ..."

Into_the_Wild_Horse_1236gg

Autres films


SMILEY FACE dnesblog3starsmq2B

18873779Ca fait longtemps que je n'avais pas autant ri au cinéma. Ce film est improbable, surréaliste et extrêmement drôle. C'est l'histoire de Jane, une jeune actrice complêtement paumée, qui va vivre une folle journée après avoir englouti par inadvertance une douzaine de space cakes. Il va lui falloir remplacer ces gâteaux volés à son colocataire, rembourser son dealer car elle a des dettes à n'en plus finir et enfin passer un casting, tout ça sous l'effet du cannabis et en une seule petite journée. Les grimaces d'Anna Faris valent à elles seules le détour. L'apparition d'Adam Brody, bien que trop courte (son apparition hein), est excellente ("I'm not a fucking Tony Soprano"). C'est burlesque à souhait et les situations dans lesquelles Jane se retrouvent sont souvent énormes. Sans compter sur son effrayant mais hilarant colocataire. Il faut vraiment partir dans l'idée que ce film est une grosse mascarade qui n'a pas pour autre but que de nous divertir, sinon forcément on passe à coté. Il nous transmet une véritable bonne humeur. Si vous avez vu la bande-annonce et qu'elle vous a plu, sachez que le film est exactement dans le même esprit. Le seul bémol que je mettrais c'est qu'au final, le cannabis a tendance à être glorifié et c'est pas franchement nécessaire.

30 JOURS DE NUIT dnesblog3starsmq2B

18864886Rares sont les films de zombies réussis. C'est le genre qui veut ça. Ca passe ou ça casse. Je ne crierais pas au chef d'oeuvre devant ce film, loin de là. Mais il a le mérite, contrairement à beaucoup d'autres, d'éviter un maximum la caricature des zombies et il ne verse jamais dans le ridicule. Honnêtement, je n'ai pas eu peur un seul instant mais pour ça, il faut se lever tôt. Reste néanmoins un film plutôt réussi, plutôt pas ennuyeux où Josh Hartnett et Melissa George s'en sortent honorablement. La prestation qui m'a marquée et ce n'est pas la première fois, vient de Ben Foster. J'avais detesté le film Alpha Dog mais c'est lui que j'avais retenu. Là, cest un peu pareil. On le voit peu mais il dégage quelque chose de vraiment malsain et d'inquiétant. Il ouvre d'ailleurs le film magistralement. Au niveau de la photographie, rien à dire. C'est très bien foutu et on croit en ce petit village au fin fond de l'Alaska, au beau milieu d'une tempête de neige. Un gros problème du film, c'est la gestion de l'espace-temps. C'est censé se passer en 3o jours et on a plutôt l'impression que ce calvaire a duré 2 ou 3 jours, grand maximum. Le passage le plus marquant est sûrement celui de la petite fille zombie qui s'acharne sur un des personnages. C'est très troublant. Le reste est plus convenu (les personnages boulets qui parlent toujours super fort au mauvais moment, les décisions bien maladroites qui font courir tout le groupe à sa perte ...) Un bon moment donc quand on a une soudaine envie de sang et de meurtre.

A venir


THE DEAD GIRL dnesblog4starsjj0B(sortie prévue le o5 Mars 2oo8)

18857578Une jeune femme a été assassinée (Brittany Murphy). Sa mort va bouleverser la vie de cinq autres femmes. D'abord la vie de celle qui a retrouvé son corps (Toni Collette). Celle de la soeur de la disparue, celle de celle qui croit que son mari est le meurtrier, celle de la mère de la morte qui enquête sur ce qu'était la vie de sa fille (Marcia Gay Harden) et puis cette fille paumée qui rêvait de changer de vie mais que le destin a brisé. Ce film a obtenu la récompense du meilleur film au festival de Deauville et cela me semble mérité. Les actrices sont excellentes, Toni Collette en tête. Mais les personnages masculins ne sont pas en reste, je pense surtout à Giovanni Ribisi et Josh Brolin. Il s'agit d'une suite de portraits, chaque femme, une par une a droit à ses vingt-minutes de film. Les portraits sont inégaux. Celui de la soeur de la morte est ennuyeux à souhait. Celui de la femme qui retrouve le corps ou celui de la mère sont par contre passionnants. Celui de la morte, qui clôture le film, est trop court, frustrant. Il s'arrête pile au moment du meurtre, on ne voit rien, on ne saura jamais vraiment ce qui s'est passé et c'est un peu dommage. Mais je crois que le but de la réalisatrice était vraiment de montrer les répercussions de ce meurtre, pas le meurtre en lui-même qui est réduit au simple état d'élément déclencheur. Et elle réussit ce qu'elle a entreprit. Ce film est très noir mais original dans sa construction. Une curiosité. 

Posté par LullabyBoy à 02:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]