24 septembre 2007

JourneyMan [Pilot PreAir]

dnesblog0starslg3B

journeyman_20copy

Après la bien mauvaise K.Ville, voici la très inutile JourneyMan. Depuis le succès de Heroes la saison dernière, NBC semble vouloir capitaliser sur le fantastique à tous prix. Bionic Woman n'est déjà pas fameuse mais alors là, on touche le fond. Le scénario tient sur sur la moitié d'une feuille de papier cul, il est complêtement torché. Même pas envie de vous faire un résumé à ma sauce, celui de Series Live suffira amplement : Dan Vassar pensait avoir tout ce qu'il faut dans sa vie: une femme et un fils qui l'aiment et un travail stable. Mais sa vie va soudainement être bouleversée dès lors qu'il va se rendre compte qu'il a la capacité de voyager dans le passé. Ce pouvoir est à double tranchant: il peut certes en profiter pour aider certaines personnes mais cela peut aussi engendrer le pire... Alors qu'il use de sa capacité, Dan retrouve son ex fiancée, Livia Beale, qui est décédée dans un mystérieux accident d'avion. Mais sera t-il capable de la sauver ? Que cela signifierait-il pour son propre futur ? Quel impact cela aurait-il sur sa vie pourtant si parfaite aujourd'hui ?

Une impression de Déjà vu ? Tu m'étonnes ! Demain à la une, 7 jours pour agir, Day Break et la culte Code Quantum parlaient déjà de voyages spatio-temporelles et JourneyMan n'apporte strictement rien de plus. On assiste aux différents mouvements dans le temps du héros, un coup il est dans les années 8o, quelques secondes après il est en 1997 puis retour à 2oo7. Et on regarde tout ça dubatif, en se demandant quand est-ce que ce voyage va se terminer. "Dis maman, c'est quand qu'on arrive ???" Et puis ça se termine et là, on se dit "Plus jamais". J'ai perdu 42 minutes les amis. Je ne vous conseille pas de les perdre à votre tour.

Deux points positifs quand même : l'action se déroule à San Francisco. Ville trop peu utilisée à la télévision alors qu'elle est magnifique. (La dernière en date c'était Charmed mais bon ben voilà quoi, c'était Charmed ...) Deuxième chose qui m'a sorti de ma torpeur : passage du tube de Sarah MacLachlan de 1997, Building a mistery.

// Bilan // Mon avis est sans appel : JourneyMan est merdique. Elle ne passera pas l'hiver.

Posté par LullabyBoy à 22:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]