1x o2  The Retreat

TravelerAprès un excellent pilot, Traveler tient toujours la route mais le rythme ralentit un peu. La course poursuite reprend là où on l'avait laissée et là, la ressemblance avec les fugitifs version 2.o de Prison Break est frappante. Outre les musiques stressantes déjà bien présentes dans le précédent épisode, les travelling hyper rapides dans les cables de la prison -vous savez ces images qui défilent à toute vitesse à la fin d'une scène et qui font transition avec la suivante dans PB ?- Eh bien ils sont ici remplacés par les images clés de la scène qui défilent elle aussi à une cadence effrenée sur des couleurs flashy. J'ai conscience que ce que je viens d'expliquer n'est pas très clair. Pardonnez-moi. Tout ça pour dire que la série a du mal à suprendre à cause de PB qui nous a habitué à un nombre assez impressionnant de rebondissements et de fausses pistes en tous genres. L'exemple parfait c'est quand on croit que les policiers vont entrer dans la maison où nos héros se cachent alors qu'en fait ils s'apprétent à rentrer dans une autre. On veut nous faire croire le contraire mais quand on a déjà vu PB on a l'oeil et on ne nous l'a fait plus ! Du coup, pas de surprise ! On sait de toute façon que nos compères ne vont pas se faire prendre par la police assez rapidement. Comme dans PB, il semble y avoir une vaste conspiration derrière tout ça et c'est plutôt un point fort de la série, c'est ce qui est intéressant.

Mais cessons les comparaisons avec PB, il n'est jamais bon de comparer trop longtemps deux séries. Une des spécificités de Traveler, ce sont ces rapides scènes de flashback qui jalonnent les épisodes. J'avoue que je déteste ce procédé autant que je l'adore. Il est bon de voir un peu la vie de nos fugitifs avant que leurs vies changent du tout au tout mais je trouve qu'ils ne sont pas toujours nécessaires et surtout la façon de les amener est plus que discutable. En effet, ils sont la plupart du temps centrés sur ce que Will a pu dire dans le passé et qui sonne très différemment maintenant qu'ils savent que Will n'était pas celui qu'ils croyaient. Ce qui me gêne c'est qu'il est évident qu'il est impossible de se souvenir de paroles dites dans le passé sans que l'on y prête attention et de se dire que maintenant elles sonnent étrangement. Vous voyez ce que je veux dire ? Aie Aie je ne suis pas en forme, j'ai du mal à expliquer mon ressenti. Bref, je suis pas toujours fan de ces scènes de flashback.

Autant la cavale de Jay et Tyler est prenante, autant l'enquête policière pour les retrouver l'est moins. Déjà parce que la plupart des flics sont hyper antipathiques, surtout le chef (ex Rex Van de Kamp). Reste quand même la flic Black déjà plus intéressante. Pour l'instant ils pataugent pas mal et du coup on s'ennuie un peu. Cette review est ratée, je préfére l'arrêter là, j'ai de toute façon dis le principal.

// Conclusion //  Episode un peu inégale, en dessous du pilot mais qui se laisse suivre agréablement et qui laisse à penser que la suite pourrait être pas mal !